December 4, 2019

Please reload

Derniers Posts

La photo immobilière selon Sotheby's Lubéron

November 13, 2015

 

 

 

Le professionnalisme et le positionnement dans l'immobilier de luxe des agences Sotheby's n'est plus à démontrer. Ils utilisent tous les moyens digitaux pour mettre en valeur les biens qui leurs sont confiés. Et en particulier, et c'est celui qui m'intéresse, la photo.

Je vous livre un extrait d'une interview faite par le site Marketing Immobilier pour les pros auprès de Pascal Danneau directeur de l'agence Sotheby's Lubéron.

 

…/…

Lionel LATHAM : D’accord. Donc, vous, l’investissement que vous faites en tant qu’agence immobilière de luxe, c’est beaucoup dans les visuels. Ça passe par la photo, ça passe par la vidéo. Ça c’est quelque chose pour lequel vous accordez beaucoup d’attention. Toi, particulièrement, je sais que tu es assez féru de photos et tu as toujours eu de très beaux visuels. Tu y consacres beaucoup de temps.

Pascal DANNEAU : J’y consacre beaucoup de temps. C’est vrai que les gens avec qui je travaille sont passionnés par la photo. Et ça aide beaucoup aussi, parce qu’on sait que c’est le premier vecteur de présentation d’un bien aujourd’hui. C’est l’image.

On apporte une attention avec les gens avec qui on travaille, à avoir du bon matériel. Peut-être prendre quelques leçons. Savoir poser un cadre. Présenter au mieux une propriété. C’est important pour nous parce que, comme je te le disais, on travaille beaucoup avec des clients étrangers et souvent on a besoin de les accrocher sur le visuel. Si dès le départ on a des photos de piètre qualité, ça ne va pas les amener à nous appeler. Même si la région fait rêver, les photos restent primordiales quand même dans l’accroche du client aujourd’hui. C’est primordial. C’est le premier vecteur de communication pour nous.

Lionel LATHAM : C’est quelque chose que vous faites en interne, donc ?

Pascal DANNEAU : On le fait en interne parce que j’ai la chance d’avoir des collaborateurs qui sont bien équipés en matériel. Mais on le fait aussi, parfois, avec des professionnels parce qu’on ne peut pas être sur tous les fronts.

Certains clients souhaitent que ce soit par le biais d’un professionnel, ils ne comprennent pas toujours qu’on puisse être l’agent immobilier et le photographe.

Lionel LATHAM : Oui, c’est une vraie question parce qu’on aborde souvent la photographie par le biais du matériel ou la facilité de prendre une photo par un smartphone. Ou même une vidéo. Maintenant, ça ne fait pas tout. Quand on regarde les photos, on voit bien qu’il y a une attention et un regard. Un oeil pour ça.

…/…

Vous pouvez lire ou voir l'intégralité de cet entretien ici: Marketing immobilier pour les pros

 

D'autres infos sur Facebook

Please reload

Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Google+ Basic Square